Jeûner sur le chemin de l’autonomie

Écrit par Artisans de santé
8 · 13 · 20
0 commentaire

Partager l’article sur

Participer à une semaine de jeûne chez Artisans de santé est comparable à gravir le mont Sérénité.

Le sentier commence par une montée qui demande de l’énergie et de la détermination. Heureusement, chacun avance à son rythme faisant régulièrement des arrêts pour s’hydrater, reprendre son souffle tout en profitant du panorama. Les randonneurs s’encouragent, le groupe se crée. Ces premiers kilomètres sont parfois éprouvants et demandent d’aller puiser dans ses réserves physiques et mentales mais nous savons ce qui nous attend au sommet. Ce n’est pas le moment de flancher. Le mont Sérénité est à portée de vue. Chaque pas est l’occasion de découvertes, d’émerveillement, de reconnexion avec la nature et d’écoute de soi.

Cette montée représente les 3 premiers jours de jeûne où le corps puisent dans ses réserves de glucose et de protéines provenant de cellules endommagées. Le corps est sous stress mais le jeûneur reste serein car il sait pourquoi il emprunte ce chemin. Il l’a choisi consciemment et se réjouit de le partager avec ses compagnons de marche.

Du quatrième au sixième jour, une fois arrivé au sommet, la récompense est là ! En effet, le cerveau se délecte de ses carburants naturels et euphorisants : corps cétoniques, cocktail hormonal (sérotonine, DHEA, etc.). Le corps se régénère et entame une véritable cure de jouvence ! Alors chacun peut planter sa tente, contempler l’horizon et profiter de ces quelques jours de paix, de lâcher prise, d’intuition, de légèreté d’esprit et de joie intime.

Puis il faut redescendre, dire au revoir au groupe et reprendre l’autoroute du train train quotidien balisée de stress, de charges mentales et autres angoisses du lendemain. Est-ce une fatalité ?

Cultiver des pensées positives

Les dernières études en neurosciences mettent le doigt où ça fait mal. Nous avons 60 000 pensées par jour dont plus de 90% sont inconscientes, négatives et identiques à celles de la veille. Que de ruminations inutiles ! Par instinct de survie notre cerveau reptilien détecte la menace éventuelle plutôt qu’un bénéfice potentiel. C’est donc pour notre bien mais notre mode de vie moderne, synonyme d’urgence, ne nous ménage pas. Ainsi notre cerveau est en constant état d’alerte. Quand on sait que de nos pensées découlent nos émotions qui elles-mêmes engendrent nos actions qui, in fine, déterminent notre vie, il est temps de se prendre en main !

Heureusement, lors de notre semaine de jeûne, nous avons fait l’expérience de l’instant présent propice aux pensées positives. Il s’agit donc de continuer à les faire croître ici et maintenant.

Créer son rituel matinal

Un rituel permet de retourner au sommet de la montagne Sérénité.

C’est une bulle de bien-être que l’on s’octroie pour s’y réfugier afin de planter et arroser nos pensées positives et ainsi récolter une vie abondante.

 « Le jeûne est au corps ce que la médiation est à l’esprit » nous dit Christophe André.

Oui, la méditation devrait être la fondation de tout rituel avec ces éléments de base : silence, respiration consciente, visualisations et affirmations positives. Ainsi, notre mental fait place à des pensées créatrices et saines.

Choisissez votre rituel quotidien, retrouvons-nous sur le mont Sérénité et soyons artisans de notre santé !

Idées de rituels

1- Levez-vous tôt

  • Idéal pour être au calme
  • Les trois premières heures de la journée sont propices à l’intuition et la créativité
  • Buvez un grand verre d’eau citronnée tiède

2- Faites silence

  • Installez-vous confortablement sur un zafu ou fauteuil
  • Commencez par 5 mn de cohérence cardiaque
  • Visualisez un lieu connu qui vous apaise ou 3 événements de la veille pour lesquels vous avez de la gratitude. Revivez ces moments en utilisant 3 de vos sens (le cerveau ne fait pas la différence avec réalité dès lors que 3 sens sont activés)
  • Utilisez des affirmations positives : phrase affirmative courte au présent et à la première personne qui exprime un sentiment positif – exemple : « Je suis calme comme un matin d’été »

3- Étudiez des livres inspirants

4- Pratiquez l’écriture automatique pour libérer votre esprit et développer votre créativité. Sur un carnet dédié, posez sur la feuille tout ce qui vous passe par la tête sans réflexions aucunes, ni jugements. Ce carnet n’a pas fonction de journal intime

5- Faites quelques exercices physiques qui augmentent votre rythme cardiaque (utilisez l’application Seven pour sept minutes d’exercices)

6-  Pratiquez le brossage à sec et la douche froide

« Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée aussi l’excellence n’est-elle pas un acte mais une habitude. » Aristote

Partager l’article sur

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *